Rechercher
  • PaRQ

Enquête sur les parcs régionaux, édition 2018

Dernière mise à jour : août 25

L’Association des parcs régionaux du Québec (PaRQ) présente les résultats de sa première enquête annuelle sur les parcs régionaux du Québec. Ces données portant sur l'année 2018 nous permettent de dresser un portrait du secteur des parcs régionaux, d’en connaître davantage sur les membres de PaRQ et de mieux répondre à leurs besoins.

Depuis la dernière enquête menée par DAA Stratégies en 2012, aucun autre état de la situation n’avait été fait. C’est pourquoi nous avons réalisé cette première enquête annuelle auprès des parcs régionaux membres de notre association.

L’enquête couvre notamment les notions de constitution et de croissance des organisations, d’achalandage, de provenance de la clientèle, de développement numérique, d’investissements et d’innovation. Ces données sont essentielles et nous permettent de dresser un portrait fidèle de la dernière année d’opérations de notre secteur.

Année après année, nous analyserons l'évolution de ce nouveau réseau des parcs régionaux. Même s'il est relativement jeune, il ne faut pas perdre de vue que 60 % des parcs répondants ont plus de 30 ans d'existence.

Bien que souvent, le pouvoir de création d’un parc est délégué aux MRC ou aux entités municipales, la volonté de créer un parc vient des citoyens qui en font la demande aux élus. Par conséquent, les autorités ont principalement (63 %) retenu la formule d'OBNL pour assurer la gestion des parcs régionaux.

Une multitude d'activités de plein air

Le plein air se vit facilement et quotidiennement dans les parcs régionaux, notamment grâce à la multitude d’activités qui y sont offertes.

  • Randonnée pédestre (94 %)

  • Raquette (42 %)

  • Fat bike (42 %) et vélo de montagne (40 %)

  • Canot (40 %)

  • Hébergement : camping (56 %), refuge et chalets (42%)

  • Service de location d'équipement (35 %)

​Fait intéressant, les parcs régionaux qui offrent les inscriptions en ligne (45 %) comptent en moyenne 52 % de leurs inscriptions via cette plateforme.

Les parcs se refont une beauté

Considérés comme des espaces nature de proximité, les parcs régionaux s’assurent de répondre adéquatement aux besoins de leurs citoyens et clientèles en améliorant la qualité de leurs lieux. De fait, 85 % d’entre eux ont investi dans leurs infrastructures et 75 % dans la signalisation.

Portrait des opérations

En moyenne en 2018, les parcs régionaux répondants ont embauché 19 employés sur une base saisonnière et quatre employés sur une base annuelle permanente. Ce qui représente, pour l’ensemble du Québec, environ 3325 employés sur une base saisonnière et 700 employés sur une base annuelle permanente.

Toujours sur l’ensemble des 175 parcs régionaux recensés, voici le portrait général des opérations :

  • 52 150 jours d’ouverture

  • 5 017 775 jours/clients

  • 43 750 000 $ en budgets d’exploitation

Consultez le rapport complet »

0 vue0 commentaire